Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #ep tag

Monchito "Las Secretarias" Mad Women from the 1960's

Publié le par disch

Monchito "Las Secretarias" Mad Women from the 1960's

Véritable phénomène télévisuel de ces dernières années, la série Mad Men a mis en lumière toute une époque et ses us et coutumes si éloignés de notre quotidien aseptisé que l'on a parfois du mal à croire que des personnes ayant vécu cela soient encore de ce monde. Machisme, société de consommation en pleine essor, alcool et cigarette à gogo, le tout avec la discrimination raciale en filigrane font tout le sel de cette épopée d'un aréopage de publicitaires new-yorkais.

La musique tient également un vrai rôle. On y croise les Rolling Stones prêts à retourner la puritaine Amérique, mais aussi les airs plus populaires qui nous rappellent que tout le monde n'avançait pas au même rythme vers la furie et le nouveau son des chevelus énervés. Cha-cha-cha, merengue, rumba et mambo amusaient encore la jeunesse et les orchestres de musique "typique" comme on aimait à les qualifier étaient légion, et se retrouvent parfois pour faire gouter l'ambiance de l'époque. Tout un monde à mettre en place à décrire, à faire évoluer lentement.

Tout un univers résumé en une pochette de 45t et son hymne homonyme "Las Secretarias" de Monchito. Le téléphone, l'imprimé pied de poule, le bureau moderne, la secrétaire mi dévouée mi effrontée, la nouvelle technologie, et l'inévitable clope agglutinés sur à peine quinze centimètres sur quinze, le tout tient rétrospectivement du miracle. Ajoutez la musique aussi enjouée que futile et tous les déhanchements et frottements furtifs qu'elle suggère, et on aura presque un épisode inédit complet qui se mettra en branle tout seul. Un véritable témoignage historique que ce petit disque sans prétention.

Monchito "Las Secretarias" Mad Women from the 1960'sMonchito "Las Secretarias" Mad Women from the 1960's

Alors évidemment, Monchito et son orchestre ne concurrenceront jamais l'incendiaire Zou Bisou Bisou qui inaugure la saison cinq, mais la petite rengaine latino des secrétaires ne déparerait pas dans l'ensemble....

Voir les commentaires